Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart

Antoinette fouque – « la violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | le club de mediapart

Une société d'édition pour la littérature féminine

Sa maison d'édition permet à Antoinette Fouque (site web - mediapart.fr) de défendre la force littéraire des femmes. Lieux de débats, les librairies lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes jusqu'à minuit. Cette femme de lettres fonde sa propre maison d'édition, baptisée Les Editions des femmes au tout début des années 1970. Les Librairies des femmes voient le jour à la même époque.

Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

Membre la commission des droits de la femme à Strasbourg, Antoinette Fouque prend la vice-présidence. L'égalité constitue l'une des grandes luttes du mouvement. La militante est députée au parlement de Strasbourg pendant cinq ans, elle était candidate sur la liste du MRG. Toujours active aujourd’hui, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes.

Auteur et théoricienne

Bien sûr, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs ouvrages collectifs comme "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004". L'écrivaine décrit la féminologie au fil de trois essais. La théoricienne imagine le mot "féminologie", car elle abhorre les "-isme" qui, d'après elle, renvoient à une idéologie. Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans la notion du 2e sexe de Simone de Beauvoir.

Une militante et des mouvements

Antoinette Fouque s’est battue toute son existence pour faire progresser le droit des femmes. Lorsqu'elle rentre d'Amérique, à la veille des années 90, Antoinette Fouque lance l'Alliance des femmes pour la démocratie. Cette théoricienne du féminisme crée le Mouvement de Libération des Femmes avec l'aide de différentes militantes. Le MLF fut lancé à l'Institut national de la propriété intellectuelle dans le but d'éviter un détournement par les partis.

Articles